Support et développement

Licence

QField est mis à disposition avec la licence GPL (GNU Public License) version 2 et plus. Cette licence implique que le code source peut être inspecté et modifié et cela garantit un accès libre et gratuit à une application QGIS pour le terrain.

Le code source est à disposition sur github

Support

Vous pouvez poser vos questions sur gis.stackexchange

Vous pouvez utiliser la liste de diffusion <http://lists.qfield.org/listinfo.cgi/users-qfield.org>`_

Nous proposons également un support commercial, contactez-nous

Faites le grandir, faites le vôtre

Voici une liste des fonctionnalités qui sont pour nous utiles pour une bonne expérience utilisateur et un workflow efficace.

Widgets d’édition

Les widgets d’édition sont une part importante de l’efficacité sur le terrain. Entrer des attributs sur un appareil mobile peut demander beaucoup de temps et garder cette tâche aussi simple que possible est la clé d’un travail efficace.

Quelques importants widget d’édition sont déjà disponibles mais beaucoup est possible par exemple dans QGIS.

Légende

Une légende est très utile pour interpréter correctement une carte. Elle donne à l’utilisateur les clés pour comprendre le sens des couleurs, formes, traits et autres codages visuels.

Il peut également être utilisé pour accéder à des métadonnées additionnelles des couches ou pour choisir sur quelle couche travailler.

Connexion basée sur-/synchronisation offline

La collecte de données est un des domaines dans lequel QField peut beaucoup aider. La destination finale des données n’est généralement pas d’être sur l’appareil mais quelque part dans une base de données. Actuellement il est possible de travailler directement sur la base de données mais comme le réseau n’est souvent pas disponible sur le terrain, il est nécessaire de prévoir une synchronisation manuelle au bureau.

Il serait intéressant d’avoir un processus de synchronisation sur l’appareil qui synchronise automatiquement les données lorsqu’un connexion réseau est disponible, et qui mette les données localement en cache lorsque la connexion est perdue.

Cela peut être combiné avec GeoGIG ou un autre composant serveur comme une base de données.

Amélioration de la précision des coordonnées

Les ordinateurs travaillent généralement avec deux types de données différentes pour stocker des décimales (nombres flottants) en interne. Simple et double précision. Avec la simple précision seuls les 6 premiers chiffres d’un nombre sont significatifs, avec la double précision les 15 premiers chiffres peuvent être utilisés. Cela tient compte de tous les chiffres (avant et après la virgule).

Ceci est très important lorsque vous travaillez avec des coordonnées nécessitant une grande précision. 6 chiffres significatifs implique une précision maximum de l’ordre du mètre, en fonction sur SCR utilisé et de la position sur la surface terrestre.

Certaines parties de QField gèrent actuellement les coordonnées avec un seul chiffre après la virgule. Une bonne amélioration serait de pouvoir utiliser la précision complète des périphériques de positionnement précis pour corriger ce problème.

Enregistrer l’état du GPS dans des attributs

Les appareils de positionnement offrent plus d’information que la longitude et la latitude. Ils permettent d’estimer la précision des coordonnées. Cette information peut être un rayon calculé à partir de variables comme le nombre de satellites mais également des flags additionnels comme le statut RTK.

Éditer des géométries

QField permet de numériser de nouvelles géométries, éditer des attributs existants ou supprimer des géométries. Ce qui manque est la possibilité de modifier des géométries.

Cela peut être séparé en plusieurs éléments comme déplacer des points, déplacer d’autres objets, éditer les noeuds, déplacer des noeuds.

Fonction de recherche

Localiser des objets à partir d’un champs de recherche et quelque chose qui peut permettre d’avoir un travail plus efficient. Généralement, cela peut être séparé en deux catégories:

Recherche basée sur attributs

Les résultats de la recherche sont basés sur les attributs d’objets de couches présentes dans le projet. Ou alors à partir d’une base de données locale contenant les éléments à rechercher.

Géocodage

Les résultats de la recherche sont basés sur les adresses du monde réel. Des services comme Nominatim peuvent être utilisés au travers d’une interface web. Tester le lien.

Appareils de mesure externes

Travaillez-vous avec des capteurs externes ? Pression de l’air, température, pente, concentration de monoxyde de carbone, etc. Ne serait-il pas intéressant de ne pas avoir à lire l’information et la saisir manuellement ? Nous aurions plaisir à intégrer un support pour la connexion directe entre un capteur externe et QField.

Enregistrement audio

Toujours voulu écrire beaucoup de texte sur un écran tactile lors d’un travail à l’extérieur ?

Ne le faites pas !

Il serait très intéressant d’avoir la possibilité de faire de l’enregistrement audio de la même manière que la prise de photos. De retour au bureau, l’information pourrait être saisie depuis un clavier standard.

Ouvre les fichiers QGS en cliquant

Ouvre tout simplement un projet QGIS en cliquant dessus dans votre gestionnaire de fichiers.

[Votre fonction préférée]

Vous avez probablement beaucoup d’autres idées pour des développements. Merci de nous contacter pour discuter de la meilleure intégration possible de celles-ci dans QField ou une appli dérivée.

Financement

Les organisations suivantes ont contribué à faire de QField ce qu’il est aujourd’hui. Un grand merci à elles !

SIGE Schweizerische Vogelwarte Géoconseils SA
hydro safety srls Ville de Vevey Ville de Morges
ibW Höhere Fachschule Südostschweiz

Crédits

QField est développé par OPENGIS.ch. OPENGIS.ch propose du consulting, de développement et de la formation sur les logiciels libres, incluant QField et QGIS.

OPENGIS.ch

Stabilité de l’API

QField n’est aujourd’hui pas considéré comme API stable